Instants Capturés
Bonjour et Bienvenue sur le Forum Photo "Instants capturés"

Rejoignez un forum de passionnés de photo en vous inscrivant !
N’oubliez pas de vous présenter dans la rubrique " Bienvenue "

A bientôt !

LEXIQUE - Reflex Numérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LEXIQUE - Reflex Numérique

Message par Invité le Jeu 25 Juin 2009 - 13:13

Lien : Encyclopédie Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Technique_photographique

Lexique
Aberration :
imperfection de l’image due à l’objectif, désignant un défaut dans la netteté ou dans la forme. Il existe deux types d’aberrations : les chromatiques (Impossibilité pour un objectif de mettre au point différentes couleurs sur un même plan. Apparition de franges colorées bordant les lignes sombres sur fond clair), et les sphériques (impossibilité d’obtenir une image nette sur les bords et au centre du à ce que les rayons lumineux ne convergent pas sur le même plan que ceux passant par le centre).

ACL :
à cristaux liquide. Ecran de taille variable utilisant la technologie LCD placé sur l’arrière de l’appareil.

AF :
Appellation courante de l’Autofocus (mise au point automatique)

Angle de vue (ou angle de champ) :
détermine le champs visuel saisi par un objectif. Il s’exprime en degrés.

Aperture priority :
priorité à l’ouverture du diaphragme. Dans ce mode d’exposition c’est l’utilisateur qui choisit le diaphragme et l’appareil qui détermine le temps de pose.

APN :
abréviation du terme Appareil Photo Numérique.

Appareil télémétrique :
appareil faisant appel à un système de prismes et de miroirs pour réaliser la mise au point d’une image, même lorsque le viseur est séparé de l’objectif.

Artefact :
il s’agit d’un défaut, d’une perturbation artificielle d’une photo numérique.

ASA (American Standard Association) :
ancienne norme déterminant la sensibilité à la lumière du film ou des capteurs. Aujourd’hui remplacé par la norme ISO.

Autofocus :
système qui permet d’effectuer automatiquement la mise au point de la distance et donc la netteté de la photographie quel que soit le degré de réduction ou d’agrandissement. Il dépend de la sensibilité du capteur. Aussi, il existe différents autofocus : l’actif (il émet un rayon infrarouge ou ultrasonore), le passif (il effectue la mesure de la distance par comparaison de contraste), et le multi-faisceaux ou multipoint (il effectue plusieurs zones de mesure de la distance pour prendre en compte un sujet principal qui serait décentré).

Bague Allonge (ou tube allonge) :
Accessoire principalement utilisé en macrophotographie par des appareils type reflex. Ce dispositif ne contient aucun élément de verre et s’adapte entre le boîtier et l’objectif dans le but d’augmenter la distance focale de ce dernier et donc de diminuer la distance minimale de mise au point. On obtient alors un agrandissement de l’image que l’on n’aurait pas pu obtenir autrement.

Balance des blancs :
Dispositif électronique qui consiste à corriger la colorimétrie, les écarts de température de lumière d’une photo en fonction du type d’éclairage afin d’éviter toute dominante colorée.

Bit :
Binary digiT. Il s’agit de la plus petite unité de mémoire, c’est l’unité de base binaire fondamentale en informatique. Les bits ont pour valeur soit 0, soit 1.

Bonnette d’approche :
Dispositif utile en macrophotographie. A l’instar des bagues allonge, celui-ci est apparenté à un filtre se fixant à l’avant de l’objectif pour grossir l’image. Composé d’une lentille d’approche, les bonnettes sont de puissance variable, leur rapport de grossissement est exprimé, comme pour les lunettes de vue, en dioptries.

Bracketting :
Technique permettant de prendre plusieurs fois le même sujet en rafale en faisant varier les paramètres de prise de vue. Ainsi, on peut choisir plus tard la meilleure exposition.

Bruit :
Interférence électrique agissant sur le capteur. Des pixels parasites viennent dénaturer la photographie numérique.

Capteur :
Composant électronique qui transforme la lumière en signaux électriques. Ceux-ci sont ensuite convertis en valeurs numériques pour former la photographie. (Voir dossier technique « quel capteur choisir »).

Compression :
La compression des images et autres données consiste à réduire l’espace disque occupé par un fichier et la durée de transmission des données en enlevant certaines données redondantes.

Contraste :
Écart de luminosité entre les hautes et les basses lumières.

Correcteur de dioptrie :
Dispositif à molette, semblable à celui des jumelles, qui permet de mieux adapter la visée à l’œil humain et d’obtenir ainsi des séquences plus nettes.

Crénelage :
Impression d’effet en escalier des lignes courbes sur la photographie, du à la forme carré des pixels.

DCF : (Design rule for Camera File system)
Norme déterminant la structure et le nom des dossiers d’une carte mémoire pour la communication entre les cartes et les différents équipements.

Définition :
Terme servant à indiquer la qualité de l’image, sa finesse, son nombre de pixels.

Délais de latence :
Il s'agit du délai entre l'instant où l'on déclanche et celui où la photo est prise. Ce délais est dû à la réactivité des systèmes de mise au point et à la vitesse électronique de gestion du capteur et au temps de transfert de l'image sur la carte.

Diaphragme :
Système permettant de régler la quantité de lumière qui traverse l’objectif en créant un orifice plus ou moins grand. La taille de celui-ci permet de contrôler la profondeur de champ ou la plage de netteté de l’image.

DIN (Deutsche Industrie Norm) :
Système allemand pour exprimer la rapidité des films, sa sensibilité. Correspond à la mesure ISO.

Distance focale d’un objectif :
Distance entre le centre optique (deuxième point principal) de l’objectif et le plan du capteur lorsque la mise au point est à l’infini. La distance focale est exprimée en mm.

Distance Hyperfocale :
Cette mesure correspond, pour une ouverture et une longueur focale donnée, à la distance minimale de mise au point permettant d’obtenir une profondeur de champ maximale sur la scène photographiée. Lors de la prise de vue, la profondeur de champ s’étend alors de la moitié de cette distance jusqu’à l’infini.

Distorsion en Barillet :
Il s’agit là d’une aberration due à l’objectif. Cette distorsion à pour effet de courber vers l’intérieur les lignes droites situées sur le bord de l’image, donnant à cette dernière une forme de tonneau.

Distorsion en Coussinet :
A l’inverse de la distorsion en barillet, cette aberration due à l’objectif provoque une incurvation vers l’intérieur des lignes parallèles situées sur les bords de l’image.

DPI (Dots Per Inch) :
Nombre de pixels par pouce, ou nombre de points utilisés pour créer une image. Permet d’exprimer la résolution d’une image.

Equivalence 35mm :
Pour permettre une meilleure compréhension des focales utilisées en photographie numérique, les constructeurs d’appareils photo numériques indiquent généralement en plus des focales réelles, leur équivalent en format 35mm.

Œilleton de viseur :
Pièce de caoutchouc ou de plastique restreignant la lumière, adaptée à l’oculaire, et par laquelle on peut voir les données du viseur.

Exposition :
Combinaison du temps d’ouverture du diaphragme et de la vitesse d’obturation ayant permis la capture d’une image. Il s’agit de la quantité totale de lumière qui atteint le capteur pendant la formation de l’image.

Filtre :
Composant interposé entre l’objectif et le sujet photographié servant à bloquer une partie spécifique de la lumière. Les principaux sont les filtres de correction couleur (corrige les irrégularités de couleur), les filtres de densité neutre (réduit la brillance), et les filtres UV (absorbe les radiations ultraviolettes).

Fish-eye :
littéralement « œil de poisson »… est un objectif très grand angle allant jusqu'à 180° et déformant l'image en lui donnant un aspect délibérément "rond".

Flash annulaire :
c’est un système de flash circulaire, fixé à l’avant de l’objectif, qui éclaire un sujet photographié en gros plan sur tous les angles à la fois.

Flash indirect :
Dans cette technique d’éclairage au flash, la source lumineuse est sciemment orientée vers une surface réfléchissante (mur, réflecteur..) pour que la l’ambiance lumineuse soit diffuse et adoucie.

Flou de Bougé :
C’est un brouillage de l’image dû à un mouvement de l’appareil pendant la prise de vue. Essentiellement dû aux tremblements du photographe par exemple. Pour palier à ceci on peut stabiliser l’appareil (trépied, sac de grains etc..) ou choisir une vitesse d’obturation élevée.

Format de l’image :
Différents codages utilisés pour écrire et mémoriser une photographie. (Voir dossier technique sur les différents formats existants).

FP Super (mode flash) :
Le mode FP super active le flash dès l’ouverture de l’obturateur jusqu’à sa fermeture complète afin d’utiliser la fonction fill-flash même dans des conditions très lumineuses, et pour figer l’action à des vitesses très élevées.

Full Frame :
FF ou plein format

Gamma :
Mesure du contraste d’une image dans les niveaux de gris moyens.

Grand-angle :
Objectif dont la longueur focale est inférieure à la focale dite normale de 45 ou 50mm en 35mm. Il permet de visualiser un plus grand champ de vision sans nécessiter un fort recul par rapport à la scène. Principal défaut : tendance à déformer un peu l’image.

Griffe :
Dispositif permettant de fixer un flash externe synchronisé avec l’appareil.

Hyperfocale :
Réglage de l’objectif où la distance à laquelle un sujet sera net est la plus courte, et lorsque la mise au point est réalisée sur l’infini.

Histogramme :
Il s’agit d’un schéma d’une image numérique qui permet d’identifier le niveau de densité d’informations de l’image, ainsi que ses détails dans les ombres et les hautes lumières.

IEEE :
Appelé aussi Firewire, est une interface de connexion qui permet un taux de transfert plus rapide que l’USB et l’utilisation d’un grand nombre de périphériques.

IL (indice de lumination) :
Il sert de mesure pour la correction d’exposition et détermine une quantité de lumière atteignant le capteur. Il correspond à la combinaison du diaphragme et de la vitesse d’exposition.

Inch :
Pouce (mesure), 1 pouce = 2.5cm.

Infini :
Distance lointaine au-delà de laquelle il n’y a presque plus de sensibilité aux variations finies, comme par exemple la distance de l’horizon.

Interpolation:
Technique qui augmente le nombre de pixels de façon arbitraire. La résolution est donc artificielle et au final l'interpolation n'ajoute pas réellement de définition supplémentaire à l'image.

Intervallomètre :
Mécanisme permettant l’obtention automatique du déclenchement photographique à des intervalles préréglés.

IrDA (Infrared Data Association) :
Protocole de transfert de données par infrarouge.

ISO (International Standards Organisation) :
Norme standard définit par l’Organisation Internationale de Normalisation. C’est l’unité de mesure pour la sensibilité du capteur. Plus la valeur est élevée, plus le capteur est sensible.

Joule :
Unité de mesure d’un flash studio.

Lentille asphérique :
Lentille spéciale d’un objectif dont la surface est irrégulière et non sphérique. Elle permet de corriger les aberrations sphériques.

Macro :
Technique qui consiste à photographier le sujet de manière très rapprochée.

Mise au point :
Réglage de l’objectif afin d’ajuster la netteté de l’image pour une distance donnée.

Mode rafale:
Permet de prendre plusieurs photos à la suite en maintenant simplement le doigt appuyé sur le déclencheur. Suivant l'appareil le nombre de photos maximum pouvant être prises dépend de la mémoire interne de l'appareil (10 images/5 sec est une moyenne).

Neutralité :
La neutralité d’une image correspond à un équilibre total entre les différentes couleurs.

Nombre d’ouverture :
Cette valeur nous informe sur l’ouverture du diaphragme. Mathématiquement parlant, cette valeur désigne la longueur focale de l’objectif divisée par le diamètre de l’ouverture… Mais concrètement, on retiendra que plus le diamètre nombre d’ouverture est important, plus le diaphragme est fermé, et donc la quantité de lumière à laquelle est exposée le film (ou le capteur) est moindre.

Nombre-guide (NG) :
Nombre indiquant la puissance lumineuse du flash.

Objectif :
Système optique composé de lentilles de verre ou de plastique qui focalise la lumière sur le capteur. (Voir dossier technique « comment choisir son objectif »).

Objectif achromatique :
Cet objectif sert à corriger les aberrations chromatiques en mettant au point les différentes couleurs sur le même plan, notamment en jouant sur la gamme bleu-violet et la gamme jaune.

Objectif fixe :
Appareil ne disposant pas de mise au point manuelle.

Obturateur :
Mécanisme placé devant le capteur. Il sert à protéger le capteur de la lumière ayant traversée le diaphragme en contrôlant la durée d’exposition
de celui-ci.

Octet :
Unité de mesure de la taille d’un fichier équivalente à 8 bits.

Ouverture (du diaphragme) :
Mécanisme généralement positionné sur le devant de l’objectif permettant de régler la quantité de lumière reçue par le capteur. La taille de l’ouverture est indiquée par un nombre « f ». Celle-ci détermine également la profondeur de champ.

Pare-soleil :
Dispositif positionné sur le devant de l’objectif servant à protéger ce dernier des lumières parasites.

Parallaxe :
Défaut de cadrage d’une photographie du à la divergence entre l’axe optique du viseur et celui de l’objectif.

Pentaprisme :
Élément optique transparent à cinq faces plates utilisé pour réfracter ou dispenser des radiations lumineuses, changer la direction des rayons, ce qui permet au photographe de voir une image non renversée, conforme à la réalité.

Photosite :
Il s’agit du plus petit élément réagissant à la lumière, l’ensemble de ceux-ci constituant le capteur.

Pixel :
Contraction du terme « picture element ». Il s’agit de la plus petite partie d’une image. Il sert également d’unité de mesure de la résolution et la taille d’une image.

Plage dynamique :
Désigne l’amplitude des tonalités de couleurs que peut prendre un appareil, permettant ainsi de déterminer la précision et la fidélité des couleurs obtenues, le contraste et la gamme des tons.

Plan focal :
Ligne imaginaire perpendiculaire à l’axe optique matérialisée par le capteur qui permet d’obtenir une image nette sur celui-ci une fois la mise au point effectuée.

Posemètre :
Système électrique servant à mesurer la lumière, le temps de pose (temps pendant lequel l’obturateur est ouvert) et l’ouverture du diaphragme requis pour obtenir une prise de vue en fonction de la sensibilité choisie.

Priorité à l’ouverture du diaphragme (aperture priority) :
Dans ce mode d’exposition c’est l’utilisateur qui choisit le diaphragme et l’appareil qui détermine le temps de pose.

Priorité à la vitesse (shutter priority) :
Dans ce mode d’exposition c’est l’utilisateur qui choisit la vitesse d’obturation et l’appareil qui détermine l’ouverture du diaphragme.

Profondeur de champ :
Marge de distance entre le point le plus proche et le point le plus éloigné dont la netteté est acceptable dans une image. Cette distance dépend du choix de l’ouverture du diaphragme (plus l’ouverture est petite, plus la distance augmente).

Rapport de grossissement :
Il s’agit du rapport entre la focale la plus courte et la plus longue proposée par un objectif type zoom. Par exemple, un 28-80 à un rapport de grossissement de 2.85/1 alors qu’un 8-80mm aura un rapport de grossissement de 10/1 soit 10x.

Résolution :
Il s’agit du nombre de pixels qui caractérisent la représentation de la photographie.

Saturation :
Elle détermine la pureté d’une couleur en fonction de la présence ou non de gris et de tons intermédiaire. Une absence de gris et de tons intermédiaire indiquera une couleur pure.

Shutter priority :
Priorité à la vitesse. Dans ce mode d’exposition c’est l’utilisateur qui choisit la vitesse d’obturation et l’appareil qui détermine l’ouverture du diaphragme.

Sous-exposition :
Résultat d’une exposition insuffisante traduit par des zones trop sombres dans l’image.

Stabilisateur :
Système propre à l’objectif permettant de corriger les tremblements ou vibrations involontaires du photographe.

Surexposition :
Exposition trop longue de tout ou partie de la photo, ou d’une exposition sous une trop forte lumière se traduisant par une image trop claire et effaçant certains détails.

Temps de capture :
Temps nécessaire à l’appareil numérique durant lequel celui-ci intègre les données de l’image pour ensuite les stocker. Il correspond également au temps entre deux photos.

Temps de pose :
Temps nécessaire pour que l’exposition soit correcte.

Téléconvertisseur :
Cet accessoire, placé entre le boîtier et l’objectif, permet d’augmenter la distance d’un objectif. Il existe par exemple des téléconvertisseurs 2x (ou « doubleurs de focale ») capables de doubler la distance focale d’un objectif donné. Ainsi un 300mm devient un 600mm, pratique lorsque l’on ne peut pas approcher son sujet sans risquer de l’effrayer.

Téléobjectif :
Terme s’appliquant à tous les objectifs de longue focale. Il permet de rapprocher les sujets éloignés tout en rétrécissant le champ de vision.

TTL (Through The Lens) :
Comprenez « à travers l’objectif ». Système effectuant une mesure de l’exposition à partir de la lumière de l’image passant à travers l’objectif. Les viseurs TTL corrigent les erreurs de parallaxe, et permettent ainsi de percevoir exactement ce que l’objectif voit.

Vignetage :
Obscurcissement d’un bord ou coin de l’image, d’une réduction progressive de la luminosité du centre vers l’extérieur de l’image. Cela s’explique par le fait qu’un objectif créer une image circulaire dont la luminosité s’affaiblit depuis le centre vers les bords ; or, sur les appareils numériques, les capteurs sont de forme rectangulaire. Donc, si le cercle image de l’objectif est trop petit par rapport au rectangle du capteur, ce problème d’assombrissement sera alors visible. Sachez toutefois que se problème se rencontre essentiellement avec des objectifs bas de gamme.

Viseur :
Ecran sur lequel se projette l’image formée par l’objectif.

Vitesse d’obturation :
Durée d’intégration de la lumière par le capteur, temps pendant lequel l’obturateur est ouvert.

WB-auto (White Balance Automatique) :
Il désigne le réglage automatique de la balance des blancs, c’est-à-dire les écarts de température de lumière d’une photo en fonction du type d’éclairage afin d’éviter toute dominante colorée.

Zoom :
Il s’agit d’objectifs à focale variable. Un zoom est formé d’un grand nombre de lentilles réparties en plusieurs groupes qui peuvent se déplacer les uns par rapport aux autres. Il présente le plus souvent une bague supplémentaire graduée en millimètres qui commande la variation de focale. Il permet donc de moduler l’angle de vision de l’objectif.

Zoom numérique :
Il permet d’agrandir plus ou moins la région centrale de l’image formée sur le capteur, afin d’en faire une nouvelle image, tout cela par le biais de techniques d’interpolation. Cependant, plus l’agrandissement est important plus la résolution de l’image finale se détériore. L’appareil utilise en fait la moitié des pixels au centre du capteur, et ignore tous les autres pixels.

Zoom optique :
Système optique composé de lentilles grossissantes permettant de rapprocher ou éloigner le sujet à photographier sans changer la mise au point. Cet effet est réalisé grâce à l’objectif en changeant la distance focale. L’image enregistrée ne change pas la résolution maximale du capteur.[url][/url][u]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum