Instants Capturés
Bonjour et Bienvenue sur le Forum Photo "Instants capturés"

Rejoignez un forum de passionnés de photo en vous inscrivant !
N’oubliez pas de vous présenter dans la rubrique " Bienvenue "

A bientôt !

La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Lun 9 Aoû 2010 - 0:45

Bonsoir à toutes et à tous, au cours de l'épisode précédent nous avons vu comment on peut jouer sur l'exposition de la lumière ambiante et de celle du flash de manière indépendantes et nous étions arrivés à un résultat dans ce genre:



Nous étions arrivés à la conclusion que l'image était encore loin d'être satisfaisante même si le rapport des deux sources de lumière était bien plus agréable que ce qu'on peut obtenir en mode tout auto brutal.

Nous allons évoquer aujourd'hui quelques méthodes qu'on peut employer pour :

1) adoucir les ombres.
2) modifier la direction de la lumière pour modeler différemment notre sujet.
3) harmoniser la balance des blancs des deux sources de lumières afin de moins trahir la présence du flash et de sa lumière très froide.

Cet épisode sera bien moins technique que le précédent mais je ne suis pas sûre qu'il sera plus court... car il y a pas mal de choses à dire.

1 - ADOUCIR LES OMBRES.

Pour obtenir des ombres douces, il n'y a qu'un seul moyen : agrandir la taille de la source de lumière par rapport à celle du sujet à éclairer.

La formule à retenir est la suivante : plus la source est ponctuelle et plus les ombres sont dures, plus la source est large et plus elles sont douces.

L'exemple que je prends souvent c'est le soleil d'été dans un ciel bleu : la source est ponctuelle vue de la surface terrestre (un petit point lumineux dans le ciel) même si, dans les faits, le soleil est effectivement bien plus gros que la terre... mais il est très loin donc nous apparaît tout petit. Nous avons donc des ombres notamment sur les visages au niveau des arcades sourcillières, du nez et du menton qui projettent de vilaines ombres dures.

Si un nuage passe devant notre soleil, les ombres deviennent tout de suite plus douces car c'est le nuage qui est notre source de lumière effective et sa taille dans le ciel est bien plus importante que le petit point du soleil, bien qu'en taille absolue il soit encore plus petit que l'est notre planète par rapport au soleil.

Tout est une question de proportions.

Dans la photo d'exemple ci-dessus, la surface de notre flash est ridicule par rapport à celle du sujet donc nous avons logiquement des ombres très dures.

Alors concrètement, comment peut-on faire pour adoucir les ombres que projette notre flash ? Il existe plusieurs possibilités avec leurs inconvénients et leur avantages.

a) monter un diffuseur sur le flash.
b) faire rebondir la lumière du flash sur une surface plus grande (mur et/ou plafond) pour transformer cette surface en source de lumière effective.

L'option (a) permet d'adoucir quelque peu les ombres mais l'augmentation de surface qu'on obtient avec des diffuseurs à monter sur le flash est assez faible donc on n'obtient généralement pas un adoucissement notable des ombres projetées sur ou derrière le sujet. N'ayant pas (ou plutôt devrais-je dire "plus") de ce type de diffuseur, je ne peux pas montrer un exemple ici. (Si quelqu'un est intéressé par une discussion à part sur les diffuseurs à monter sur les flashs, c'est possible, yakademander).

En revanche, avec l'option (b), on peut obtenir rapidement un adoucissement important des ombres car la zone éclairée par le flash devient la source de lumière effective du point de vue du sujet. Pour cela, il suffit d'orienter la tête du flash ailleurs que sur le sujet lui-même pour voir tout de suite une évolution notable de la qualité de la lumière.

(à partir de maintenant, je vous invite à faire les mêmes tests que moi avec votre appareil et votre sujet comme pour l'épisode 1).

Alors le poncif qu'on lit partout c'est "vers l'avant avec la tête à 45° vers le plafond". Appliqué à notre scène d'exemple, ça donne ça :



et si on sort le petit réflecteur blanc qui est dans la tête du flash (selon le modèle), ça donne ça :



Vous les trouvez adoucies les ombres, vous ? Moi, pas trop... et pour cause : que ce soit avec ou sans le petit réflecteur sorti, du point de vue du sujet, la face avant du tube éclair du flash est encore visible donc ça veut dire que cette petite surface projette encore de la lumière directement sur le sujet... et comme elle est petite par rapport au sujet, je vous laisse deviner comment sont les ombres...

Le léger adoucissement des ombres qu'on a obtenu ici est dû au fait qu'on a, en réalité, deux sources lumineuses qui baignent notre sujet : la face avant du flash en lumière directe (ombres dures), et la lumière réfléchie sur le plafond du fait de l'inclinaison à 45° de la tête du flash. Cette seconde source étant elle bien plus grande a projeté des ombres bien plus douces et donc dilué un peu celles projetées directement par la face avant du flash.

En plus des ombres dures, la face avant du flash a également provoqué des reflets pas très esthétiques sur le sujet, et si vous observez attentivement la seconde photo avec le réflecteur du flash sorti, vous constaterez que celui-ci a aggravé les reflets et même un tout petit peu durci les ombres !

(NB : et petit effet secondaire de la réflexion à 45° vers l'avant, une partie de la lumière réfléchie au plafond est allée éclaircir l'arrière-plan.)

On est néanmoins sur la bonne route puisqu'on était au départ à une proportion de 100% lumière dure / 0% lumière douce avec le flash dirigé directement sur le sujet.

En inclinant la tête à 45° vers le haut, on est passé, grosso modo, à du 50% lumière dure (face avant du flash) / 50% lumière douce (plafond).

On va donc aller au bout de la logique pour atteindre 0% lumière dure / 100% lumière douce et pour cela on va simplement remonter la tête du flash à 90° vers le plafond (au passage, je rentre le réflecteur intégré).

Si on prend une photo de test, ça donne ça :



Cette fois-ci, les ombres sont bien plus douces puisqu'il n'y a plus du tout de lumière directe provenant du flash qui éclaire notre sujet.

Là où ça risque de coincer, c'est que votre sujet à vous n'est probablement pas une (magnifique) statue de chat en bois mais un humain avec des arcades sourcillières et un nez plus prohéminents et que cet éclairage type plafonnier qu'on vient d'obtenir doit créer des ombres disgracieuses sous les arcades, le nez et le menton. Sur mon exemple, c'est surtout l'ombre sous le menton qui est marquée.

C'est dans ces conditions que le petit réflecteur intégré au flash peut vous permettre de renvoyer une toute petite partie de lumière directe vers le sujet pour déboucher légèrement ces ombres. En jouant sur la proportion du réflecteur que vous sortez, vous jouez sur la quantité de lumière directe à envoyer (et les reflêts que vous créez peut-être sur le sujet, notamment s'il porte des lunettes).

Voici par exemple, ce que j'obtiens avec le même dispositif et, cette fois-ci, le réflecteur intégré du flash sorti en totalité :



A ce stade, on peut déjà se satisfaire du résultat obtenu qui est beaucoup plus naturel et flatteur que ce qu'on avait au départ. La lumière est relativement équilibrée et les ombres sont douces.

Mais en choisissant de faire rebondir notre flash au plafond, nous n'avons pas fait qu'adoucir les ombres...

Faire rebondir le flash au plafond nous a également permis de :

2 - MODIFIER LA DIRECTION DE LA LUMIERE POUR MODELER DIFFEREMMENT NOTRE SUJET

(z'avez vu la transition qui tue !) hehe

En effet, à présent, la lumière qui tombe sur notre sujet vient uniquement du plafond et cela a notablement modifié le modelé que nous obtenons.

Mais cette direction est-elle pour autant satisfaisante ? Si on aime l'éclairage provenant d'un plafonnier, oui. D'ailleurs on pourrait très bien la conserver comme ça puisqu'on est ici en présence d'une scène prise sous éclairage artificiel domestique donc cet angle de lumière ne choque pas plus l'œil que ça dans ce contexte.

Si jamais l'arrière plan était une fenêtre donnant sur un jardin en journée, un éclairage venant du haut serait peut-être moins naturel et collerait moins au contexte de notre prise de vue. Dans ce genre de cas, il serait probablement plus heureux de donner l'illusion que la lumière vient d'une fenêtre ou d'une baie vitrée située d'un côté ou l'autre de notre sujet, même s'il n'y en a pas.

Je vous propose donc de tester d'autres possibilité offertes par les têtes articulées de nos flashes afin de déplacer notre source de lumière du plafond vers la mur situé à notre gauche et en faisant plusieurs photos de tests en cours de route.

Nous tournons donc la tête du flash (toujours dirigée vers le plafond) d'un quart de tour vers la gauche et nous inclinons légèrement la tête vers le bas pour quitter cette direction purement verticale (vous me suivez ?).

Voici donc ce que j'obtiens avec la tête du flash dirigée à 90° vers ma gauche et à 75° vers le haut (15° de moins que les 90° de départ) :



la différence n'est pas flagrante mais il y en a bien une si vous observez bien l'orientation des ombres sur le chat.

Passons à l'étape suivante, flash toujours dirigé à 90° vers la gauche mais cette fois-ci à 60° vers le haut (15° de moins que la précédente).
J'obtiens ceci :



On passe à l'étape suivante : flash toujours dirigé à 90° vers la gauche mais cette fois-ci à 45° vers le haut :



Puis flash toujours dirigé à 90° vers la gauche mais cette fois-ci à 30° vers le haut :



Je vous fais grâce de l'étape à 15° (surtout parce que j'ai oublié de faire la photo !) et je finis directement avec le flash à 90° vers la gauche et à 0° d'inclinaison (c'est à dire directement vers le mur situé à ma gauche) :



Comme on le voit, on a progressivement descendu notre source de lumière du plafond pour l'amener à notre gauche. Ce déplacement a également changé la direction de la lumière qui arrive sur notre sujet et donc les ombres qu'elle génère.

Aucun des ces photos n'est intrinsèquement meilleure que les autres, c'est juste une question de préférence personnelle. Certaines aimeront l'éclairage assez dramatisé qu'on obtient au final, d'autres préféreront celui obtenu avec la tête à 60° vers le haut.

C'est également une question de contexte et de résultat recherché.

D'ailleurs, rien ne nous oblige à ne tourner la tête du flash que de 90° vers la gauche, on peut envisager de l'orienter un peu vers l'arrière du photographe pour essayer un angle différent.

Voici par exemple ce que j'obtiens avec la tête du flash tournée à 120° vers ma gauche.
Tout d'abord en laissant la tête à l'horizontale comme pour la dernière image obtenue ci-dessus :



Puis en relevant la tête du flash à 45° vers le haut pour obtenir une lumière moins dramatique



Personnellement, c'est celle que je préfère mais cela correspond à MES goûts qui, même s'ils sont évidemment excellents, ne sont pas forcément les vôtres.

Quand on regarde la série de photos ci-dessus, on n'a pas l'impression qu'il y a une bien grande différence entre elles et c'est un peu normal car la direction du flash évolue assez doucement de l'une à l'autre, mais si vous vous amusez à comparer la première et la dernière photo vous verrez que la direction de la lumière et le modelé du sujet ont évolué.

Avant de passer à la suite, je suppose qu'il ne vous a pas échappé qu'il y a un effet secondaire au fait de faire rebondir le flash sur une paroi : l'exposition de notre sujet a changé. Et on peut même dire qu'elle a baissé.

La première réponse instinctive que l'on pourrait faire c'est qu'on a perdu de la puissance en rebondissant sur le plafond/mur : c'est vrai... et faux puisque l'on travaille en mode TTL qui est un mode automatique censé adapter l'exposition à la situation et donc envoyer plus de puissance si c'est nécessaire.

La réponse viendrait plutôt, si j'en crois ce que m'a expliqué un technicien d'un atelier de maintenance, du fait que l'automatisme TTL ne fonctionne au mieux que lorsqu'il peut mesurer directement le retour du pré-éclair qui est envoyé avant l'éclair réel. Or ce pré-éclair n'est bien mesuré que s'il est envoyé directement sur le sujet donc flash vers l'avant. Dans tous les autres cas, l'algorithme utilisé est un peu moins précis et on aboutit à ce genre de petites approximations sur l'exposition.

Quoiqu'il en soit, la question qu'on doit se poser n'est pas "Pourquoi l'exposition n'est pas optimale" mais "Comment remonter l'exposition du flash sur le sujet ?".

La réponse est... (à vous de la trouver si vous avez compris le premier épisode !).

En revanche, il y a un autre effet secondaire au fait de réfléchir le flash sur le mur c'est que la couleur du mur a modifié la tonalité couleur de la lumière du flash. Si vous observez la photo avec le flash au plafond et celle avec le flash vers la gauche, vous remarquerez que dans le cas du plafond la lumière qui tombe sur le sujet est plutôt blanche tandis qu'après rebond sur le mur (qui est de couleur sable pour moitié, et corail pour l'autre), la lumière qui revient est un peu plus chaude.

En l'occurrence, ce changement de tonalité nous arrange puisqu'il rapproche celle de notre flash de celle de la lumière ambiante diffusée par la lampe et contribue à homogénéiser la tonalité de couleur de l'éclairage.

Mais quel aurait été le résultat si le mur avait été d'un beau bleu roy (vécu lors de la séance d'habillage d'une amie pour son mariage !) ? On aurait eu un sujet couleur schtroumpf, bien sûr !

Dans ce cas, bien sûr, il serait possible de rectifier la balance des blancs lors du PT afin de ramener l'éclairage sur le sujet dans la bonne tonalité mais cette correction aurait fait remonter encore plus la tonalité rouge/orangé de la lampe en arrière plan au point de rendre l'arrière-plan dégoulinant et saturé à mort.

Cette longue transition nous amène donc au dernier point de cet épisode :

3 - HARMONISER LA TONALITE DES DEUX SOURCES DE LUMIERE (POUR MOINS TRAHIR LA PRESENCE DU FLASH).

Reprenons la toute première photo :



Elle a été faite avec la BdB du boîtier réglée sur "flash" afin que le sujet qui est éclairé majoritairement par le flash sorte avec les bonnes couleurs (le blanc du museau est bien blanc). En revanche, l'arrière plan est bien trop rouge/orangé par rapport à la réalité.

Si jamais j'avais réglé la balance des blancs en me basant sur l'éclairage ambiant, j'aurais choisi logiquement "Incandescent/Tungstène" afin que tout ce qui est éclairé par la lampe ressorte avec les bonnes couleurs. Comme ma lampe est très rouge/orangé, l'appareil aurait remonté les bleus dans toute l'image, provoquant une dérive de la lumière du flash du blanc vers le bleuté et schtroumpfisant par la même occasion mon sujet :



Cette fois-ci, les couleurs de l'arrière plan sont bonnes mais celles du sujet sont mauvaises.
Il faudrait pouvoir appliquer une correction donnée sur une partie seulement de l'image, et une autre sur le reste. C'est faisable avec des calques dans tout bon logiciel d'infographie mais il y a plus simple.

La solution consiste à colorer la lumière du flash pour lui donner directement la même tonalité que celle de l'éclairage ambiant (ou quelque chose de très approchant). Ensuite on peut se permettre d'appliquer une correction globale à l'image sans risquer de grosse dérive de couleur.

Pour cela, il va nous falloir monter une petite gélatine colorée devant la façade du flash.
Si vous possédez un flash Nikon SB600 ou supérieur, il est normalement livré avec des gélatines de différentes couleurs (merci Nikon, hein Etienne !) et si vous ne possédez pas de gélatines vous pouvez en acquérir pour un prix modique (environ 15 euros) chez plusieurs vendeurs en ligne.

Je ne vais pas faire ici un cours complet sur les gélatines puisqu'il existe déjà un long article démonstratif sur mon blog : ""Oui-oui et le mystère de la gélatine magique.

Si jamais vous voulez acheter des gélatines, je recommande dans cet article une boutique en ligne dont je n'ai (malheureusement) aucune action mais qui est très sérieuse, rapide et bon marché.

Revenons à notre exemple. Ici, je cherche à "rouge-orangiser" la lumière de mon flash donc je vais opter pour une gélatine orange nommée CTO (Color Temperature Orange). Elle existe en trois intensités 1/4, 1/2 et 1/1 qui projettent chacune une lumière de plus en plus orange.

Si je repars de ma photo avec la BdB sur incandescent (bien réglée pour l'arrière plan) et que je monte successivement ces trois gélatines sur mon flash ça donne la série suivante :

Sans gélatine.



Avec gélatine 1/4 CTO



Avec gélatine 1/2 CTO



Avec gélatine 1/1 CTO



On voit bien la dominante bleue réduire progressivement et on aboutit sur une image dont les couleurs sont à peu près fidèles à l'avant plan ET à l'arrière plan (je rappelle que toutes les images d'illustration sont brutes de capteur et exemptes de tout PT).

Mais attention, ici les exemples sont donnés avec la tête du flash orientée directement vers le sujet.
Si on choisit, par exemple de conserver la gélatine 1/1 CTO et qu'on tourne la tête du flash vers le mur comme on l'avait fait précédemment, la couleur du mur va venir s'ajouter à celle de la gélatine et on risque d'obtenir une couleur trop chaude si celui-ci est, par exemple, d'une teinte orange soutenue.

A l'opposé, si le mur est d'un beau bleu roy, la lumière du flash qui va revenir sur le sujet aura perdu de son orange et aura été "rebleuie" par le mur. Dans ce cas, pas de souci, il suffirait d'empiler deux gélatines (1/1 CTO + 1/4 CTO) pour compenser cette perte de couleur et rester dans une tonalité raisonnable (on affinera au post-traitement).

Voici par exemple le résultat obtenu au final avec le flash équipé d'une gélatine CTO dirigé vers le mur, la BdB du boîtier réglée sur "Incandescent".



C'est un tout petit peu froid comme résultat brut de capteur (à affiner au post-traitement) mais il est quasiment impossible de discerner que la photo a été faite au flash, ni par la dureté de l'éclairage ou sa direction, ni par les reflets sur le sujet, et ni par la différence de couleur entre les sources d'éclairage.

CONCLUSION DE L'EPISODE

Si vous avez eu le courage de lire jusqu'ici merci et bravo d'avoir subi ma longue prose, mais il fallait bien ça pour décortiquer tout cela.

Que faut-il retenir de tout ce qui précède ?

En gros, que si vous ne voulez pas avoir d'ombres dures sur votre sujet, il ne faut pas qu'il voit directement la face avant de votre flash. Donc commencez directement par l'orienter vers l'endroit de la pièce où vous aimeriez avoir une fenêtre éclairant votre sujet.

Arrangez vous pour que la direction d'où vous allez faire arriver la lumière crée des ombres qui conviennent à votre sujet et le modèle à votre convenance (selon l'effet recherché). Personnellement, je démarre directement de la position flash à 120° vers la gauche/droite avec la tête relevée à 45°/60° et ensuite j'affine si nécessaire.

Et c'est tout ?! Ben oui, presque.

Toute la gestion de la balance des blancs est la cerise sur le gateau mais la plupart du temps les murs ont des couleurs à peu près gérables et rattrapable lors du PT donc vous n'êtes pas obligées de vous creuser la tête lors de la PDV, ni d'acquérir du matériel supplémentaire.

Tout au plus, vous passerez un peu plus de temps devant votre ordinateur pour rattraper ce qui aurait pu l'être à la PDV. A vous de choisir. (Personnellement, je préfère me creuser la tête une fois pour toute à la PDV et faire une série de plusieurs dizaines/centaines de photos homogènes et réclamant un faible PT).

Et au pire, la solution de secours si le plafond est blanc, c'est le relever la tête du flash à 90° avec un petit bout de réflecteur sorti pour déboucher les ombres.

SI VOUS VOULEZ PRATIQUER

Je vous propose simplement de faire une série de photos en explorant toutes les possibilités de rotation de la tête de votre flash que ce soit dans le sens gauche/droite et/ou en hauteur.

Cela vous permettra de voir l'influence de l'orientation de la tête sur le modelé que vous obtenez sur votre sujet sans que ni vous ni lui ne bougiez. Seule la source de lumière se déplace sur les parois.

Repérez ensuite dans cette série la ou les positions de la tête du flash qui donnent les rendus que vous aimez et mémorisez les comme base de départ pour le futur. Vous gagnerez un temps précieux en partant d'une combinaison qui marche comme vous le voulez.

Vous pouvez également expérimenter l'influence de la distance qui vous sépare de la paroi sur laquelle vous faites rebondir votre éclair de flash. Le rendu est-il le même si vous êtes proche ou éloignée de la paroi ? Est-il possible de corriger ces effets secondaires et comment ?

De même, essayez des rebonds sur des surfaces autres que des murs (rideau, frigo, vitre, bois, personne, plante verte) afin de voir l'éclairage que vous pouvez obtenir.

Bien entendu, encore une fois, n'hésitez pas à poser des questions, à poster vos tests et à les commenter.
Si jamais vous voulez aborder un sujet en particulier, n'hésitez pas à le faire, je m'efforcerai d'y répondre.

Je vais laisser passer une bonne semaine avant de reprendre la suite de la série car on en a déjà pas mal dit.

Bonne pratique et à bientôt.


Dernière édition par Mélina.Barrals le Mar 10 Aoû 2010 - 0:08, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Lun 9 Aoû 2010 - 2:46

BRAVO Smile et merci

ps: j'ai pas encore lu....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Mar 10 Aoû 2010 - 0:12

UP : je viens de terminer.
Bonne lecture.
(Moi = dodo !).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Elodie le Mar 10 Aoû 2010 - 0:25

merci beaucoup Mélina c'est vraiment très bien expliqué, dès que je peux je mets ça en pratique et je te montrerai ce que ça donne Smile

bonne nuit à toi

_________________
mon blog photo

mon blog digiscrap
avatar
Elodie
Admin

Messages : 4568
Date de naissance : 03/12/1982
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 34
Localisation : ain

http://ladypapillon.fr/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par sandra le Mar 10 Aoû 2010 - 8:54

merci ; faut que je lise tout ça à tête reposée
avatar
sandra

Messages : 434
Date de naissance : 12/04/1984
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 33
Localisation : 78

http://www.davisanstudio.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Smiloche le Mer 11 Aoû 2010 - 14:46

copier coller vite fait depuis le Mac Do, merci pour la lecture pour mes vacances Melina ! Wink
avatar
Smiloche

Messages : 3433
Date de naissance : 05/07/1983
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 34
Localisation : Normandie

http://0bjectifphotos.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Dim 15 Aoû 2010 - 10:53

merci pour les explications Mélina Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par cecile45000 le Dim 15 Aoû 2010 - 16:22

j'ai toput lu, cela m'intéresse beaucoup (même si je n'ai pas encore investi dans un flash ...) ...

d'ailleurs, je ne sais même pas quel type de flash est compatible avec mon appareil ... Faudrait peut-être commencer par cela lol!
avatar
cecile45000

Messages : 677
Date de naissance : 19/05/1969
Date d'inscription : 31/12/2009
Age : 48
Localisation : loiret

http://quentinetlea.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par JMB le Dim 15 Aoû 2010 - 23:02

Bravo ! C'est clair et précis. Merci !
Ça tombe bien, je viens d'acheter le SB 900 (Nikon). Je n'ai plus qu'à tester. Le plus difficile ça sera de trouver un si beau chat Very Happy
avatar
JMB

Messages : 411
Date d'inscription : 12/02/2010

http://bioecologie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Lun 16 Aoû 2010 - 23:52

Bonsoir tout le monde.
Je suis contente que ça intéresse du monde et j'espère sincèrement que ce petit parcours vous aidera à apprivoiser votre flash (actuel ou à venir!).

@Cécile : avec ton Canon 50D tu peux utiliser n'importe quel flash Canon de la série EX. Attention, pas de flash de la série EZ qui était faite pour les appareils argentiques, le voltage n'est pas le même (300V au lieu des 6V de la série EX) et il y a risque de griller le boîtier.

Les flash de marques Metz sont également excellents et pour la plupart compatibles avec le 50D (et ils peuvent être mis à jour via USB si besoin est).

Enfin il y a les Sigma. Je déconseille les versions ST trop limitées. Il vaut mieux opter pour une version SUPER plus chère mais plus polyvalente. Il faut noter que la compatibilité boîtier/flash est parfois aléatoire avec Sigma et nécessite un retour en SAV du flash (un peu rageant). Ceci dit, j'ai eu un Sigma 500 DG SUPER pendant près de 7 ans sans aucun problème (même après une chute importante).

Bref, il y a beaucoup à dire sur ce choix de matériel... Ça pourrait presque faire l'objet d'un post à part, ça...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par segle le Mar 17 Aoû 2010 - 9:35

Un Canon 430 EX (que j'utilise avec le 7D à distance) est très bien Smile
avatar
segle

Messages : 444
Date de naissance : 15/05/1984
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 33
Localisation : Lyon

http://blog.segle.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par cecile45000 le Mar 17 Aoû 2010 - 12:57

Mélina.Barrals a écrit:@Cécile : avec ton Canon 50D tu peux utiliser n'importe quel flash Canon de la série EX. Attention, pas de flash de la série EZ qui était faite pour les appareils argentiques, le voltage n'est pas le même (300V au lieu des 6V de la série EX) et il y a risque de griller le boîtier.

Les flash de marques Metz sont également excellents et pour la plupart compatibles avec le 50D (et ils peuvent être mis à jour via USB si besoin est).

Enfin il y a les Sigma. Je déconseille les versions ST trop limitées. Il vaut mieux opter pour une version SUPER plus chère mais plus polyvalente. Il faut noter que la compatibilité boîtier/flash est parfois aléatoire avec Sigma et nécessite un retour en SAV du flash (un peu rageant). Ceci dit, j'ai eu un Sigma 500 DG SUPER pendant près de 7 ans sans aucun problème (même après une chute importante).

Bref, il y a beaucoup à dire sur ce choix de matériel... Ça pourrait presque faire l'objet d'un post à part, ça...

merci mélina et segle ...

je vais regarder ça, et on verra pour noêl si le père noel a beaucoup de sous lol!
avatar
cecile45000

Messages : 677
Date de naissance : 19/05/1969
Date d'inscription : 31/12/2009
Age : 48
Localisation : loiret

http://quentinetlea.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Sandrine* le Mar 17 Aoû 2010 - 15:20

j'ai fini de lire ce midi
j'ai appris plein de choses
il reste la mise en pratique.
perso, mes murs ne sont pas blancs grrr... donc je me tourne en ce moment vers les soft box et les flash déportés
avatar
Sandrine*

Messages : 1852
Date de naissance : 14/04/1979
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 38
Localisation : Caen

http://sandrinebailloux.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par sandra le Dim 12 Sep 2010 - 17:20

J'ai passé l'après-midi à m'exercer à la photo au flash et j'avoue que je suis à présent convaincue!!!! Moi qui n'aimait pas l'effet flash, je trouve ça génial quand on sait le manipuler et on n'y voit que du feu sur les photos!

Pour ma part, après avoir réalisé les "exercices" du tuto, j'ai fait d'autres tests en réglant mon apn ainsi : 100ISO - 1/100 - f5,6 ou f8 selon les cas
Seule change l'orientation de mon flash ; pour des ombres douces, je privilégie rotation du flash à 120°/inclinaison à 45° ou rotation 90°/inclinaison à 60°. Selon les angles de prises de vue, l'un ou l'autre est plus approprié.

Il me reste à présent, à faire d'autres tests de "nuit" avec éclairage artificiel ambiant (là, je n'étais qu'en éclairage naturel ambiant) ; je voudrais voir les résultats que ça donnerait. Pour ma part, j'ai fait ma balance des blancs personnalisée avec une petite charte de gris et les couleurs sont restées bien fidèles, mais là aussi, je dois à présent tester avec une source d'éclairage articielle. Et puis, j'irai tester dans des églises ou autres "grands batiments" car là, j'étais à seulement quelques metres des murs, donc réflection plus importante j'imagine.

Petite question à Mélina : maintenant qu'on a les bases de la photo au flash, est-ce qu'il est prévu une petite leçon sur l'utilisation du flash en extérieur? Pour ma part, j'aimerais pouvoir l'utiliser à bon escient pour déboucher les ombres mais j'imagine que la méthode est encore différente de celle vue précédemment (?).

Un grand merci pour ce super tuto et ce sens du partage. J'invite toutes ceux ou celles qui sont hésitants avec leur flash à prendre le temps de faire ces essais.

avatar
sandra

Messages : 434
Date de naissance : 12/04/1984
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 33
Localisation : 78

http://www.davisanstudio.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Dim 12 Sep 2010 - 21:18

Bonsoir Sandra et merci pour ce retour positif. Je suis contente que ton opinion sur le flash évolue ; ça veut dire que tu es en train d'en prendre le contrôle.

Pour répondre rapidement à ta question, oui il y aura d'autres épisodes (à la louche je dirais au moins deux ou trois) mais, comme je l'explique dans cette autre discussion, je n'ai actuellement pas le temps disponible dont j'aurais besoin pour m'attaquer à leur rédaction donc il faudra patienter encore un peu.

Bye bye. pp

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par sandra le Dim 12 Sep 2010 - 23:15

Alors patientions... Ça laisse le temps de bien digérer ces différents aspects. merci encore!
avatar
sandra

Messages : 434
Date de naissance : 12/04/1984
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 33
Localisation : 78

http://www.davisanstudio.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Dalt le Lun 13 Sep 2010 - 8:25

Lecture du 2 faite, je redis BRAVO et merci pour le temps que tu as consacré à faire ça!

_________________
La 1ère chose à apprendre en photo, c'est de savoir ne pas déclencher.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Dalt

Messages : 1504
Date de naissance : 18/05/1973
Date d'inscription : 15/02/2010
Age : 44
Localisation : Caen

http://loeilafacettes.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Mar 14 Sep 2010 - 0:09

(je me répète) Merci Dalt. zz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Kyrama le Jeu 23 Sep 2010 - 23:03

merci beaucoup Mélina pour ce super Tuto !!
je viens de m'acheter le 430 ex de canon, j'ai essayé très rapidement de faire ces exercices, me reste beaucoup de chose à intégrer et essayer, mais grâce à ton post, ça ne me parait plus du tout insurmontable lol Wink
avatar
Kyrama

Messages : 543
Date de naissance : 28/04/1979
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 38
Localisation : 33

http://bulledereves.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Lun 1 Nov 2010 - 23:03

Coucou tout le monde, juste un petit message pour vous annoncer que j'ai attaqué depuis deux jours la rédaction de l'épisode 3 de la saga du flash...

Il vous faudra encore un peu patienter car je tiens absolument à publier ce nouvel épisode avec des photos d'illustration... que je n'ai pas encore réalisées. Pour le moment, je suis en train de concevoir le texte et ensuite je ferai toutes les photos dont j'ai besoin. rr

Je peux déjà vous dire qu'on va reparler d'exposition, que ce sera finalement pas si technique mais hyper important pour acquérir les bons réflexes dans les différentes situations de prise de vue. scratch

Patience !
Bye bye...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Dejen le Lun 1 Nov 2010 - 23:10

Ahhhh génbiall! J'ai hate de voire ça!
avatar
Dejen

Messages : 1449
Date de naissance : 09/06/1985
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : senlis-60

http://www.pfeiffer-photographie.com/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par sandra le Mar 2 Nov 2010 - 9:25

hâte!
avatar
sandra

Messages : 434
Date de naissance : 12/04/1984
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 33
Localisation : 78

http://www.davisanstudio.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par johanna le Mar 2 Nov 2010 - 20:05

Rhooo trop cool cheers
Hâte aussi ici de te lire bounce
avatar
johanna

Messages : 1124
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Hauts - de - Seine

Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Mar 2 Nov 2010 - 21:44

Houlà, du calme, c'est pas le dernier Harry Potter que je vous ponds, hein ! lol!

Pis vous risquez de prendre mal à la tête avec ma prose ! affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Invité le Mer 3 Nov 2010 - 8:22

pas grave, on attend le 3ème opus avec impatience lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La photo au flash c'est (presque) simple ! Episode 2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum